TROISIEME PARTIE

CHAPITRE I


            Il y a, dans la génération actuelle et celles à venir, une descendance royale exempte de tout karma. Ces êtres ont démontré depuis des vies l’attachement envers le Créateur des univers.

            Ils ont lavé leur robe dans le sang de l’agneau, ont été persécutés pour le Nom de Dieu.

            Bien qu’ils soient incarnés dans des véhicules corporels imparfaits, ils vont bientôt se révéler en tant que mes représentants sur terre.

            Ne les admirez pas, ne les vénérez pas ! Car ils ne sont pas sans défaut ni esclavage, dus à cette chair qui baigne depuis longtemps dans le mensonge.   

            Mais respectez les messages qu’ils annoncent, les sciences qu’ils transmettent, l’amour qu’ils partagent. Aidez-les à rester debout dans l’adversité et les tentations.

            La résolution finale est proche, il est maintenant nécessaire de vous armer d’amour et de confiance en votre puissance intérieure jusqu’ici anesthésiée. N’ayez pas peur de tout perdre pour devenir l’être que vous êtes déjà sans le savoir. Ne craignez pas d’aller au-delà des dépendances aux conformismes, aux traditions et aux contraintes exprimées par les systèmes familiaux et sociaux.

            Vous faites partie de cette nombreuse famille générée par le Christ planétaire en tant que deuxième “Adam”, car vous avez acquis les caractéristiques nécessaires en buvant son sang et en mangeant sa chair. Votre chair, votre corps physique commence à ressembler en tout point à cette conscience de haut niveau et Son Âme coule dans votre sang. Le maître Jésus en fut le premier né et l’exemple puissant de la qualité d’amour invincible qui se déverse en vous.

            Parmi vous, certains prendront conscience de leur statut et du rôle qu’ils ont décidé de tenir sur la scène mondiale. Ils seront d’abord 12 puis 26, puis 54 pour arriver à 120 afin d’accompagner CELUI QUI VIENT.

            Tout se faisant, ils vivront une relocalisation géographique et un réajustement de leurs compétences. Plus tard le nombre de 120 sera complété par ceux et celles des jeunes génerations qui entre-temps, auront mûri.

            Quand leur nombre sera révélé, ils seront amenés dans un vaisseau où réside leur soi-supérieur respectif. Ils y sont attendus pour vivre une métamorphose qui les investira d’incorruptibilité et des capacités essentielles pour permettre le sauvetage de ceux et celles dont le coeur tressaille à l’amour de tout ce qui est.

            Peu à peu vous vous apercevrez qu’il n’y a qu’un seul homme en évolution sur la planète, et chaque être humain constitue une cellule de son corps matériel.  Les humains non incarnés composent son corps anti matière.

            Le deuxième Adam Christique est une cellule-germe de tout le plan potentiel de ce corps, contenant l’Alpha et l’Oméga ;  le commencement et la fin de l’histoire humaine depuis le rêve originel du Créateur.

            Comme tout rêve ou idée, l’application dans la création matérialisée nécessitait des esquisses qui s’affinaient de cycles en cycles incalculables selon votre compréhension du temps.  Les résidus découlant des périodes d’affinage sont à chaque fin de cycle, recyclés dans la matière minérale.  Il s’agit ici de la seconde mort ou la géhenne dont parlait le maître Jésus.

            Dans le chaos qui émerge actuellement, vous constatez la folie et l’inintelligence se manifester au travers et par les grossières scories du corps de l’homme planétaire. Ne les blamez pas !  Ils sont les cendres résiduelles de votre purification, mais, les braises non encore éteintes, sont pour l’instant ravivées afin de parfaire l’affinage en cours et de brûler la gangue des mémoires mensongères. Maintenant vous voyez donc pourquoi le diable et ses démons sont représentés dans un décor de feu appartenant á l’enfer.

            Les êtres opposés à l’évolution et qui manipulent l’humanité représentent ce diable dont nous parlions et ils vous font vivre des vies parfois difficiles, comme dans le feu, afin que vos mémoires cellulaires qui leur ressemblent, soient consumées et que vous en ressortiez purifiés.

            Ce diable dont parle l’Apocalypse chapitre 12:12, constitue cette catégorie, cette partie  du corps planétaire qui a perdu le pouvoir de voler et de quitter la terre. Ils sont animés d’une grande colère car ils voient le piège se refermer sur eux.

            Je vous suggère d’être vigilant pour que les flammes de ces cendres diaboliques ne vous emportent pas dans cette actuelle activation.

            Le diamant christique que vous êtes nécessite un solide ancrage dans la terre et ainsi, l’arrachage progressif de la gangue illusoire s’effectuera sans vous détruire.

            Avez-vous remarqué le fonctionnement du corps humain ?

            Quand vous mangez, votre système d’alchimie digestive transforme l’aliment en détruisant la forme, ensuite il distribue ce que les cellules ont besoin et rejette le superflu.

            Le corps humain planétaire mange les aliments de ses pensées, paroles et actions puis rejette normalement la forme qui se recycle dans la matière énergétique.

            Il est trop souvent arrivé que l’humanité confonde la forme avec l’essence qui la compose, créant ainsi une constipation de ses souvenirs agréables ou non. Ceci donne naissance à des rituels et des cérémonies répétitives vidés de leur énergie et de leur sens originel, dont se délectent ceux qui se prosternent devant les images.

            Lâcher-prise aux formes veut dire : oublier les rituels de la 3ème dimension ; ne pas mettre la nouvelle connaissance dans les vieux systèmes de fonctionnement, comme le nouveau vin dans les vieilles outres.

            Perdez la mémoire compilative et linéaire qui comptabilise les formes événementielles du passé au futur en occultant le présent.

            Fermez la porte à tout ce qui brille, à tout ce qui charme et séduit. Soyez dans la verticalité du moment hors temps qui est l’étincelle du présent.  Acceptez vos imperfections et aimez-les. Conscientisez ce que le film de votre entourage vous montre de votre pellicule subconsciente. Aimez chaque image de ce contenu et laissez agir cette force de transmutation qu’est l’énergie du Christ en vous.

            Surtout ne vous corrigez pas vous-même, ni personne. Laissez couler l’évènement et ressentez dans le silence intérieur les effets produits dans une active acceptation et non dans une passive soumission.

            Car sur quels critères corrigeriez-vous ? Tous les paramètres du bien et du mal s’effondrent et deviennent obsolètes.


CHAPITRE II

            Qui parmi vous se tient debout ?

            Discernez-vous ce qui se passe réellement derrière l’apparence des événements ?

            De nombreux signes se déroulent en ce moment même à l’aube du nouveau jour.

            Les différents organes du corps de l’humanité, composés d’éthnies humaines variées, expriment ce qui n’était pas encore révélé : de vieilles tumeurs et abcès karmiques se manifestent parfois violemment sous l’effet de la loi purificatrice.

            La terre-mère dégorge ses lourdes mémoires au travers des groupes humains spécifiques qui participent inconsciemment à ce nettoyage en se laissant emporter dans des mouvements de guerres et de génocides.

            Dans l’apparence, ceci semble atroce, mais dans la réalité il s’agit ici d’une épuration, d’une tranformation énergétique des égrégores ou masses compactes de pensées et d’émotions lourdes, par le fait d’expressions dans le sang.

            Paul, l’apôtre disait : “Il n’y a pas de pardon sans effusion de sang”.  Voici une loi scientifique qui est à la base des sacrifices d’animaux offerts aux dieux dans l’antiquité.  Ces animaux aspiraient, prenaient sur eux les formes pensées polluantes de ceux qui les offraient.  Ces animaux mouraient dans des conditions sacrées et à des périodes déterminées.

            Sachez que chaque pensée, parole, jugement, de sectarisme empoisonne la terre et ses corps subtils qui ne peuvent se purifier qu’en utilisant l’organe racial dont les caractéristiques le rendront propice à canaliser, à la manière d’un paratonnerre, ces déchets psychiques qui finiront par pousser fortement ce groupe particulier à les concrétiser  par des actions violentes.  Le niveau d’évolution de ces êtres ne leur permet pas encore de reconnaître ces énergies en eux-mêmes afin de pouvoir les transmuter par l’amour, l’humilité et la foi sans porter atteinte à leur prochain.

            Ces violents abcès d’écoulement sont en quelque sorte une conséquence désintoxicatrice de cette incapacité inconsciente à reconnaître en chacun de vous, ces mémoires de jugement et de séparativité qui alimentent sans cesse le foyer de ces meurtres.

            Il ne faut pas pour autant dramatiser, ni culpabiliser, mais simplement regarder en soi ce que montre l’entourage; discerner ce que vous n’aimez pas de vous dans l’autre;  accepter et acceuillir dans votre coeur cette partie jusqu’ici encore inconnue de vous; remercier la vie et votre prochain qui vous l’a démontrée.  A partir de ce moment, cette mémoire identifiée, à l’instar du fils prodigue, revient vers votre Christ intérieur avec amour.  Avec le temps, cette capacité christique de transmutation se développe, vous devenez progressivement plus souverain de vous-même et des événements, votre corps physique s’élève en vibrations, influençant tout le treillis énergétique de la race humaine et favorisant ainsi l’éveil d’autrui et la diminution des guerres sanglantes.

            Vous constaterez très vite que vos difficultés s’aplaniront car elles seront de moins en moins alimentées par ces mémoires en cours de transformation.

            C’est là une clef essentielle de la croissance qui mène à la souveraineté de votre vie et qu’enfin, au lieu de subir les évènements vous puissiez les créer selon les désirs  de votre âme.

            Il est absolument impossible que vous voyiez dans autrui des schémas comportementaux que vous n’ayez pas en vous-mêmes ! Autrement dit, il est impossible d’aimer ou de détester autre chose qu’une partie de soi-même exprimée par votre entourage. 

            L’amour et la haine, donc l’attraction et la répulsion, constituent les deux faces d’une même pièce de monnaie. L’Amour divin lui, n’est pas partial, ne s’attache pas et ne rejette rien.

            C’est un Amour vertical qui se diffracte au travers de la conscience du bien et du mal dont les mémoires subconcientes sont imprégnées, pour se traduire en une dualité composée d’attachements possessifs et de rejets plus ou moins brutaux. A ce niveau, les humains sont comme envoûtés par ces énergies et sont conduits à posséder des êtres humains, des pays, de l’argent, des savoirs intellectuels etc. L’instinct de propriété est la conséquence de ceci, incitant l’homme à se protéger et à attaquer ceux qui menacent ces acquis.

            Pour finir, cet homme définit son objectif de vie, espérant la réussite de son programme, dans lequel il peut échouer et vivre l’échec. C’est une vie parsemée de batailles, de souffrances et parfois de maladies.

            Vous qui faites ce chemin peu ordinaire, considérez votre vie comme une expérience qui mène à la réalisation de ce que vous avez délaissé pendant très longtemps. Dans ce cas, il n’y a plus ni réussite, ni échec mais une quotidienne nourriture d’amour et d’intelligence où vous amassez des matériaux nobles pour construire votre temps présent.

            Ainsi vous sortez de la conscience du bien et du mal pour franchir la barrière qui vous sépare de la conscience de l’Arbre de Vie.
 

CHAPITRE III

            Vous considérez souvent une vérité de par sa forme psycho-émotionnelle ou intellectuelle qui s’emboite et complémentarise les besoins de l’ego.


            Souvent, les vérités scientifiques ressemblent à des slogans dogmatiques sécurisants, brandis au profit de la vanité humaine.

            Chaque être voit les choses différemment, chacun est unique et accepte sa vérité qui n’est jamais tout à fait celle des autres.

            Alors, qu’est-ce que la vérité ?

            C’est l’acceptation que chacun voit sa réalité selon son niveau de conscience, que chacun a sa vérité qui ne doit pas devenir un prétexte à la séparativité et au débat, mais un encouragement à l’échange, au dialogue tolérant, à l’enrichissement qui en découle.

            Chaque être humain tient debout dans ce monde grâce à sa vérité. Agresser un être à coup de preuves s’avère être une dictature intellectuelle et une manipulation.

            Le laisser expérimenter cette vérité, c’est lui permettre d’en récolter le fruit agréable ou désagréable. Ainsi, il peut en retirer son propre enseignement et croître à son rythme.

            D’ailleurs, cette vérité humaine est une illusion nécessaire car elle forme le terreau dans lequel une réalité supérieure prendra racine. Cette illusion doit être pleinement vécue et intégrée pour s’éveiller à un plus grand discernement. Cela fait partie de la croissance de l’âme. Juger et corriger peuvent amener à un arrêt de croissance dommageable pour l’homme.

            “Vous connaîtrez la vérité et la vérité vous rendra libre” disait le Maître. La vérité qui libère est celle qui ne vous incite pas à prendre position, mais au contraire à vous installer dans le centre du coeur qui vous habite.

            Elle est une, indivisible et sans polarité. Elle s’exprime par vous au travers de vos actes conscients où l’habitude est exclue.

            Dans ce cas, tout votre être reflète l’authenticité colorée d’une puissance dont le parfum est celui de la merveilleuse vulnérabilité du petit enfant.

            Convaincre autrui relève d’une guerre mentale et votre vérité semble un mensonge pour la personne qui ne peut encore y voir une complémentarité.

            Le mensonge est l’ombre de la vérité quand celle-ci est encore trop dense pour se laisser traverser par la lumière.

            La vérité limitée attire invariablement son opposé, à savoir le mensonge.  Elle est donc changeante et altérable.

            Les différentes vérités religieuses et nationalistes produisent des fruits amers dans ce monde car elles séparent tout en imposant des modes de comportements.

            La vérité dont je parle consiste à intégrer jusque dans vos atomes votre véritable identité, c’est à dire que vous êtes une réplique parfaite de la Divinité. La vérité libératrice naîtra en vous, quand vous accepterez le fait que tout est parfait ici et maintenant dans l’oeuvre du Créateur ; quand vous cesserez de croire que vous êtes un humain dépendant des situations et que vous constaterez que vous créez intégralement tout ce que vous vivez jusque dans les détails les plus infimes.

            Enfin, quand vous sentirez que votre prochain est une extension de Celui qui vit en vous-même et dont vous expérimenterez physiquement les sensations dues à Sa Présence, alors, vous vous délecterez du ressenti de votre présence en l’autre et de sa présence en vous.  Vous serez UN, vous reconnaîtrez un frère ou une soeur bien-aimée derrière les masques illusoires du trompeur.

   
CHAPITRE IV

            L’attente et la demande cessent lorsque l’extérieur est intégré à l’intérieur et qu’ils ne sont plus séparés.

            Le sujet et l’objet fusionnent en une sensation de complétude qui fait jaillir la réponse en même temps que la question.

            C’est pourquoi, quand vous aurez acquis ce nouvel état de conscience, il ne sera plus nécessaire de demander, ni canaliser des informations venant d’êtres non incarnés. Vous aurez directement accès à la complétude de votre âme divine. Les guides deviendront alors vos frères aînés et communiqueront avec vous dans une relation de partage mais non plus de guidance.

            Etant donné le nombre croissant de médiums sur terre, d’ailleurs prophétisé dans la Bible (Joël chap 2:28 à 32). Il convient de discerner le niveau de pureté du récepteur, ce qui détermine la vraisemblance du message et l’authenticité de son origine.

            Maintenant, si vous intégrez le fait que la vie est en tout être, en toute matière, en tout événement bon ou mauvais, vous discernerez peu à peu une multitude de messages qui vous guideront. Vous aurez là des réponses incarnées et palpables. C’est du channelling parfait sans risque de déformation.

            Dieu vous aime beaucoup trop pour ne donner des réponses qu’uniquement par des médiums. Même dans le désert vous auriez les informations nécessaires pour votre évolution.

            Regardez ce qui se passe dans la nature : les poissons demandent-ils aux animaux terrestres des renseignements ?  Les chiens posent-ils des questions aux oiseaux ?

            Ils ont les réponses grâce à l’entourage dans lequel ils vivent et ne peuvent pas réellement communiquer avec un autre règne autrement que par d’éventuelles observations.

            Quand vous demandez une information au travers d’un médium, prenez conscience qu’il peut y avoir déformation avec parfois des conséquences bloquantes pour votre croissance.

            Le roi Salomon expulsa tous les médiums de la terre d’Israël il y a trois mille ans, conscient que cela interférait dans le plan prévu concernant la lignée messianique.

            Si vous regardez votre prochain comme un prophète qui exprime des parties  mémorisées en vous, alors vous avez une compréhension juste de ce que vous créez sans le savoir dans votre quotidien. Dès lors, vous pouvez accepter avec la tête, accueillir avec le coeur, remercier pour cette découverte et votre vie en sera enjolivée.

            C’est à ce moment que tout problème devient un plat succulent, que toute difficulté devient une opportunité à l’ouverture du coeur. 

            Dans ce travail joyeux et léger, vous apprenez à traverser le pont qui mène de l’acceptation de ce qui survient, à l’accueil dans l’amour et la reconnaissance envers cet événement et envers ceux qui l’ont exprimé.

            Ce pont est composé de diverses réactions telles que la colère, l’humiliation, chagrin etc. Toutes ces énergies de réaction contiennent une grande force émotionnelle encore piégée dans les clôtures des principes mentaux du bien et du mal.  En examinant profondément ceci, vous pouvez détricoter ces concepts de jugement en vous disant simplement : C’est ainsi !  C’est un cadeau que je ne discerne pas car mes réactions émotionnelles m’aveuglent !

            Après un temps plus ou moins long, vos yeux s’ouvrent et vous découvrez, émerveillés, l’importance de ce que vous conscientisez et l’impact qui en ressortira dans votre vie.  Ces énergies émotionnelles se libérent de leur prison conceptuelle et contribuent à ouvrir le coeur de l’âme.

            Ce cheminement peut se faire pour chaque mémoire, si vous le désirez, pour votre plus grand bonheur.


CHAPITRE V

            La beauté de ce que vous expérimentez reste assez souvent inaperçue à vos yeux. Votre difficulté à vous dépétrer de la matrice illusoire du bien et du mal, vous installe dans un manège sempiternel qui vous entraîne dans l’incessant vertige des attractions et des répulsions.

            Devenez l’être vertical tel le funambule ancré sur son fil, maintenant fermement en son centre le balancier du bien et du  mal.  Ces deux extrémités de l’axe horizontal lui assurent un centre de gravité enraciné profondément dans la terre, à la pointe du triangle imaginaire, lui prodiguant ainsi  un équilibre et une stabilité dans le mouvement.

            De même, le bien et le mal en chacun de vous servent de carburant pour alimenter l’equilibre dans le mouvement de l’évolution.

            Le mal n’est qu’une polarité de l’univers, ce n’est que le regard envers celui-ci qui vous rend la vie difficile.

            Lâchez prise à ce regard maintenant usé et voyez le mal comme un jeune et gauche courtisan amoureux, séduit par la jolie princesse du bien.   Ils sont souvent séparés, divorcés à cause du mur de la moralité anti-symptomatique qui ne veut regarder et apprécier que le bien.   Ceux qui, inversement, sont dans l’immoralité et même l’amoralité, ont créé le même mur en n’appréciant que le mal.

            Que le jeu de pouvoir entre le bien et le mal cesse !  L’un attire toujours l’autre car ils sont amoureux et, au milieu, il y a vous, le prêtre qui célébrera leur mariage, le réconciliateur qui a perdu sa moralité et ses jugements de valeur.

            Chaque action en pensée, en parole, définie comme étant positive finira par attirer son aimant de polarité négative exprimée par autrui, car cette dernière, étant prisonnière de votre subconscient cellulaire, ne peut faire le chemin nécessaire pour étreindre la partie positive que vous exprimez.  Ceci parce que le plus souvent, vous ignorez son existence et parfois parce que l’intelligence du coeur et l’humilité n’ont pu influencer votre mental.

            Ce nouveau regard envers ces deux polarités apporte cet ancrage, cette stature dans la plénitude du Christ comme disait Paul.  Il s’agit d’un état d’être et non d’une gesticulation furtive du vouloir bien faire.  Il s’agit d’une installation sur le trône de la conscience éveillé où votre corps physique se répand et s’expanse jusqu’à la sensation d’être présent en tout ce qui vit.

            Par contre, si vous portez votre attention sur le bien et le mal, en préférant l’un par rapport à l’autre, observant qui remportera la victoire, vous ressemblez à la personne qui assiste à un événement sportif où deux équipes s’affrontent.  Les supporters d’une équipe espèrent le résultat inverse par rapport aux supporters de l’équipe adverse.

            Il y a ceux qui organisent le match, il y a les joueurs payés qui sont vos élites gouvernementales et religieuses, puis il y a tous ceux qui paient pour assister et encourager la victoire d’une des deux équipes.

            Ceux qui ont créé l’événement se moquent du résultat, car ils en retirent un pouvoir toujours plus fort en nourrissant allègrement l’ego des spectateurs.  Ces derniers pourraient être votre ego qui tire les ficelles, qui manipule, qui met en scène vos expressions positives pour vaincre le soi-disant “mal qui est à l’extérieur de vous”.  Cet ego, non encore aligné sur l’âme, se remplit les poches, il se muscle et vous vampirise parce que vous participez inconsciemment à son fantasme.  Il utilise les schémas  du subconscient comme les équipes qui sont sur le terrain.  Les équipes de mémoires cellulaires, grassement payées en énergie et en force, grossissent et finissent par s’imposer et vous diriger dans vos comportements.  Les ballotements d’un côté vers l’autre finissent par fatiguer l’intelligence et l’amour,  l’homme y perd sa souveraineté.

            Ce temps est terminé pour ceux qui le décident, regardez droit devant vous sans détourner votre attention vers l’une ou l’autre des extrémités du balancier.

            Vous en êtes capables, vous existez pour accomplir cela.

   
CHAPITRE VI

            Possédez-vous quelque chose sur cette planète ? Etes-vous désespéré quand vous perdez un être cher ou quand vous perdez un emploi ou de l’argent ?

            La possession est la conséquence de la peur due à l’ignorance de qui vous êtes. C’est une illusion qui s’avère de moins en moins nécessaire en cette période de fin de cycle, et celui qui s’obstine à posséder se retrouve lui-même possédé et téléguidé par l’avidité croissante en lui-même.

            La possession envers un être humain et envers des objets matériels, nous rendent dépendants d’eux et, lors de leur perte vous entrez dans les douleurs du sevrage.

            De même, l’attachement à des dogmes, des scénarios familiaux, relationnels, ainsi qu’à un mode de comportement, vous confine dans un périmètre clos d’actions répétitives à la manière d’un rituel collectif.

            Ceci produit une image de vous-même au regard d’autrui, lequel modifie son comportement en rapport avec votre image et non en rapport avec ce que vous êtes réellement, c’est ainsi que se tisse une matrice énergétique dans laquelle beaucoup se retrouvent piégés et contraints, afin de pouvoir agir confortablement dans la société.

            L’attachement aux qualités et aux compétences exprimées est une rambarde de sécurité jusqu’à ce que vous conscientisiez et acceptiez les défauts et les inaptitudes spécifiquement contraires à chaque acte exprimé. Imaginez qu’un homme porte un lourd bagage pendu à l’épaule gauche, il ne peut marcher sans perdre l’équilibre et finalement tomber. De ce fait, il va se cramponner, sans jamais la lâcher, à une rambarde qui se trouvera sur sa droite : la rambarde des comportements, des pensées, des émotions, des relations, des savoirs intellectuels et des biens matériels.

            A chaque événement, l’homme réagit pour ne pas lâcher la rambarde, mais s’il se met à faire l’inventaire du contenu qui est dans le sac, il aura de moins en moins besoin de s’accrocher à son scénario de vie.

            Il arrive souvent que ce scénario de la personnalité occulte la feuille de route prévue par l’âme. Après un certain nombre d’années et selon la vitalité spirituelle de l’âme incarnée, les cellules du corps physique finissent par devenir hybrides à force de subir des fréquences psychiques antagonistes de l’âme et de la personnalité. Beaucoup de formes de cancer sont la résultante de ce qui vient d’être dit.

            Observez-vous dans le détail. Voyez comment la vanité exprimée sert de rampe de sécurité à celui qui possède, sans le savoir parfois, des mémoires de sous-estime de soi et de médiocrité.

            La peur et le manque d’humilité nous empêchent souvent d’accepter cette évidence.

            Tant qu’il n’y a pas une reconnaissance de ces deux côtés, il ne peut y avoir un réel avancement dans la croissance proposée par l’âme.

            Si, pas après pas, vous reconnaissez chaque qualité exprimée (le bien) comme étant associée à son défaut complémentaire (le mal), qui est caché dans vos mémoires cellulaires et dont vous ignoriez jusqu’ici l’existence, ces deux parties vont cesser de s’opposer et se neutraliser par l’action d’Amour de votre coeur, alimentée par votre sincère intention de les unir.  Ce mariage les aménera vers un point neutre où vous ne serez plus obligés d’agir par compensation.

            De ce fait, le balancier du funambule dont nous parlions dans un précédent chapitre commencera à diminuer de longueur, car vous aurez un ancrage dans la verticalité qui s’affirmera. Et, quand il ne vous restera que le noyau central de toutes ces dualités, le balancier, réduit à son minimum, sera verticalement tenu dans vos mains, tel un sceptre d’or qui prouvera votre souveraineté enfin reconquise.

            A cet endroit la possession ne sera plus qu’un vague souvenir.
 

CHAPITRE VII

            Pourquoi vous parlè-je de toute cette démarche intérieure ?

            Actuellement, l’élévation de la fréquence du treillis énergétique de la race humaine provoque des stimulations, des amplifications brutales de ces mémoires non reconnues en chacun. Ces énergies non conscientes se mettent à gonfler et devenir plus puissantes jusqu’à parfois pousser l’individu vers des comportements destructeurs, des actes qui l’amènent progressivement à la maladie, la mort ou la prison.

            C’est pourquoi, nous appelons cette période le temps de l’Apocalypse ou le temps de la révélation. Individuellement vous vous révélez, vous vous mettez nus afin d’être affinés et épurés.

            Les morales religieuses et sociales qui définissent ce qui est bien ou mal, ne suffiront plus, elles ne seront plus capables de contenir dans une répression mentale antisymptomatique, les pulsions induites par les mémoires du logiciel cellulaire.

            Aussi, regardez bien la paille qui est dans l’oeil du prochain pour la définir, pour l’accepter et l’acceuillir dans votre coeur.  De ce fait, la poutre qui se trouve cachée dans les tiroirs du subconscient se transmutera.  Puis, remerciez infiniment, dans  l’émotion du coeur,  votre prochain de vous avoir apporté cette aide concernant cette mémoire nouvellement reconnue et d’avoir, grâce à lui,  une connaissance plus complète et plus approfondie de ce qui vous compose.  Enfin, affirmez l’intention de transformer cet enfant-mémoire en adulte sage et mature.

            En effet,  l’allègement sur toute la planète s’accélérera si vous êtes seulement un petit nombre à accomplir ce joyeux travail. Vous en verrez la preuve dans les changements que vous vivrez et que vous constaterez chez vos proches.

            Cela adoucira les effets du passage vers cette nouvelle terre et vous en recevrez une joie et un équilibre qui débroussailleront le chemin pour ceux qui vous regardent.

            Vous êtes tellement aimés que votre décision de faire ceci attirera beaucoup d’aides visibles et invisibles.


CHAPITRE VIII

Genèse 1: 6 et 7
            Dieu dit : (6) Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux.  (7)  Et Dieu fit l’étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus de l’étendue.  Et cela fut ainsi.  (version Louis Segond).

            Selon ce texte de la genèse, il y aurait eu des eaux amassées en un seul lieu (verset 9), et des eaux suspendues à une certaine altitude, enveloppant le globe terrestre.

            Nous pourrions croire que ces eaux célestes étaient les nuages.  Mais il semble que ce ne fut pas cela, car, au chapitre 2 : 5 et 6, il est écrit que la pluie n’était pas encore là, qu’une vapeur s’élevait et arrosait toute la surface du sol.  Les plantes étaient donc arrosées par cette copieuse rosée.  Les eaux suspendues maintenaient la terre dans un climat et une température idyllique, sans extrême, cette dernière étant chauffée comme dans un bain-marie.

            Une seule race d’hommes se nourrissant de fruits crus vivaient en pleine santé sur cette terre.  Le ciel ne pouvait pas paraître bleu, mais devait présenter un arc-en-ciel mouvant selon la course du soleil.

            Par la suite, les forces négatives émises par les humains au travers de leurs pensées et actes de non-amour, abaissèrent les fréquences de la planète. Celle-ci, à la manière d’un électron, sortit de son orbite en s’éloignant du soleil.  La masse d’eau suspendue dégringola en trombes durant l’épisode du déluge de Noé.

            Nous comprenons mieux le sceptisisme des contemporains de Noé qui ne pouvaient croire à la possibilité de pleuvoir et à l’existence même de la pluie. Cela ne s’était jaimais produit.

            Les pôles se refroidirent brutalement, l’équateur se réchauffa fortement ; la race unique de l’homme se diffracta en quatre races de couleurs différentes.  Les hommes commencèrent à manger des céréales, des viandes et la cuisson des aliments fit son apparition.

            L’eau du ciel recouvrant entièrement la planète, il a fallu que des chaînes montagneuses s’élèvent, que des “Vallées-plaines” descendent pour receuillir ces eaux devenues salées, en mers et océans, afin qu’elles ne couvrent pas à nouveau la terre.  C’est ce que raconte le roi David dans le psaume 104 : 6 à 9.

            Ceci explique la disproportion entre les 79% de mers et les 21% de terres émergées sur la terre.

            Un jour, “la terre bougera de sa place” (Dialogues avec l’Ange.  Gitta Mallaz. éd. Aubier).  Noé vit un Arc-en-ciel : c’était une promesse d’un retour à l’état originel, c’était le signe d’une alliance avec une humanité qui retrouvera la conscience et l’amour.
            
            Nous voyons ici que l’eau, sensible, vivante comme toute matière authentique, agit et réagit selon la conscience et la pureté de ceux et celles qui l’utilisent.

            Elle est une sorte de Christ-catalyseur entre les matières solides et les matières plus subtiles.


CHAPITRE IX

La Prophétie de Daniel

daniel_prophet_      

            Une nuit d’août 1994, une voix me dit : « Regarde dans la prophétie du roi du nord et du roi du sud (celle du prophète Daniel), cela commence maintenant »  17 août 1994.

            Ce jour là, des magistrats français, assassinés en Algérie par des intégristes, recevaient des honneurs posthumes à l’Elysée.

            Je compris alors que le roi du sud symbolisait ceux du mouvement fondamentaliste religieux, le roi du nord représentant l’ensemble des états occidentaux dont l’Amérique est le chef de file.

            Cette prophétie nous concernant démarre au verset 40 du chapitre 11 de Daniel.  Elle raconte que les forces du roi du sud vont harceler le roi du nord.  Celui-ci déferlerait alors sur le roi du sud avec sa puissante armée.

            Cette prophétie a vu commencer sa réalisation au mois d’août 1994 et, sept ans plus tard, en septembre 2001, une étape plus aiguë s’enclenchait avec ces attentats aux U.S.A., suivis de la riposte contre le régime fondamentaliste en vigueur en Afghanistan.

            Que verrons-nous dans sept ans,  en 2008 ?   Peut-être : «La chose immonde qui cause la dévastation » dont parle le chapitre 12.  Ma déduction personnelle (qui n’engage que moi) est que cette chose immonde représente le gouvernement mondial qui actuellement s’active pour aboutir à un chaos tel, que les peuples réclameront à corps et à cri un gouvernement capable de ramener l’ordre et la sécurité.  C’est à ce moment que ce gouvernement secret se révélera au grand jour, se présentant comme le sauveur du monde et promettant la paix mondiale.

            Un autre message m’annonça ceci : «Un homme important sera assassiné. Cet événement marquera l’installation de la chose immonde qui cause la dévastation et la cessation du sacrifice perpétuel».

            La cessation du sacrifice perpétuel est la cessation de la guerre.  Les guerres sont des abcès violents qui permettent, à la manière des sacrifices dans les temples antiques, de canaliser nos émotions et pensées de non-amour vers ceux qui vont les exprimer sauvagement, ce qui permet à l’aura de la planète de garder un équilibre vital pour toute l’humanité.

            Ensuite la prophétie nous dit qu’il restera 1290 jours, heureux celui qui peut attendre jusqu’aux 1335 jours.

            Je me suis amusé à compter ces jours, à partir d’octobre 2008 et cela nous fait parvenir au printemps 2012. A cette date, cela fera un siècle que le paquebot « Titanic » aura coulé en avril 1912.  Ce naufrage de la vanité et de l’orgueil humain fut bien un message prophétique de ce qui nous attend si nous suivons comme des robots les obédiences gouvernementales et leur cortège d’intimidation encourageant les peurs de la guerre, de la famine et des épidémies.  Il y aura ensuite les 45 jours décisifs où, les dés étant jetés, chacun sera dirigé soit vers la vie et l’Amour, soit vers l’esclavage et la tristesse.

            Voici une autre information reçue par clairaudience pendant la nuit : « La grande tribulation (annoncée par Jésus) viendra par la Russie car le gouvernement russe voudra réprimer les changements de comportement de la masse ».

            Ce gouvernement secret d’origine extra-terrestre est représenté par le mot «diable » dans la Bible et notamment dans l’Apocalypse 12 :12.  On les appelle parfois les illuminati.  Voici une information concernant cela : « les illuminati ont perdu le pouvoir de voler et de quitter la terre, ils sont animés d’une grande colère car le piège se referme sur eux ».

            Maintenant un message plein d’espoir concernant quelqu’un qui accompagnera le nouvel avatar : «  Le Roi Henri, de France, s’est révélé le 18 juin 1998, il sera un phare pour l’humanité ».         

            Donc la France joue un rôle primordial dans le déroulement de cette prophétie.

Joël Ducatillon